Dernières actualités

Adieu à Germaine Chanut, pionnière en gérontologie

20 janvier 2016 — Catégories : News — Auteur :

Fin décembre, à 77 ans, Germaine Chanut s’en est allée. Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur, décorée de la Médaille du ministère de la Jeunesse et des Sports, elle est restée 45 ans au service de l’Office stéphanois des personnes âgées (OSPA) comme cofondatrice, animatrice, directrice puis administratrice. Mais elle fut aussi à l’origine de la création de la FFRS (Fédération française de la retraite sportive), a introduit la Fédération EPMM Sport pour Tous dans le département. Elle instaura l’animation dans les maisons de retraite de la ville, de l’hôpital de la Charité.

Elle a créé l’ACSPRA (Association culturelle et sportive des personnes âgées), fondé JALMALV Saint-Etienne (Jusqu’à la mort accompagner la vie) et monté ALMA Loire (Allô maltraitance personnes âgées).

Elle fut surtout une femme bienveillante, très ferme dans ses convictions, énergique et résolue, animée par un sens profond du devoir envers les retraités. Une femme reconnue de tous comme étant ouverte sur le monde, passionnée aux multiples facettes, remarquable par son intelligence des situations, servie par sa prodigieuse mémoire, par sa culture, par sa curiosité d’esprit toujours en éveil et par son parler clair et limpide.


Communiqué de presse – FIN DE VIE : les professions de santé rappellent avec force deux notions fondamentales.

18 janvier 2016 — Catégories : News — Auteur :

Paris, 11 Janvier 2016

FIN DE VIE : les professions de santé rappellent avec force deux notions fondamentales.

Alors qu’en France les parlementaires doivent examiner prochainement en Commission Mixte Paritaire la proposition de loi créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie, les professionnels du monde de la santé tiennent à rappeler avec force deux notions essentielles et indissociables l’une de l’autre :

  1. Donner la mort ne relève en aucune façon de la compétence des professionnels de santé. La mission fondamentale de tous les professionnels de santé restera toujours de mettre en œuvre tout ce qui est possible pour apaiser les souffrances de chacun jusqu’au bout de sa vie dans le respect de son humanité.

Les français refusent de « mal mourir » ? Nous le refusons aussi. Pour éviter cela il est indispensable de développer la formation en soins palliatifs et prise en charge de la douleur de tous les professionnels de santé ainsi que la possibilité pour tous les citoyens de bénéficier de soins adaptés aussi bien au sein des établissements de santé, médico-sociaux, qu’à domicile. Il est également fondamental d’engager tous les soignants au développement de soins humains et de soins de support dès le début de la vie. Des moyens humains et financiers doivent être mis en œuvre en ce sens.

  1. Soigner représente toujours une rencontre humaine où la reconnaissance et la confiance mutuelle et réciproque sont primordiales. La parole, la liberté et l’autonomie de chacun des protagonistes se confrontent et doivent mutuellement se respecter. Notre pratique quotidienne nous montre que soigner ne peut pas se réduire à la mise en œuvre d’une technique face à un symptôme (technique antalgique, anxiolytique, antipyrétique… voire sédative).

Lire la suite…


2016

6 janvier 2016 — Catégories : News — Auteur :

Voeux 2016

 

 


Appel à candidature pour le Grand Prix scientifique 2016 de la Fondation Simone et Cino Del Duca-Institut de France

7 décembre 2015 — Catégories : News — Auteur :

La Fondation Simone et Cino Del Duca de l’Institut de France décerne chaque année, sur proposition du jury constitué de membres de l’Académie des sciences, un Grand Prix scientifique, d’un montant global de 275 000 € (200 000 € + 25 000 € + 50 000 €). Celui-ci récompense un chercheur français ou européen et son équipe présentant un projet de recherche ambitieux sur un thème prometteur.

Pour l’année 2016, le thème de recherche retenu au titre des disciplines concerne les «Maladies neurodégénératives». Lire la suite…


Campagne « Les antibio, juste ce qu’il faut »

17 novembre 2015 — Catégories : News — Auteur :

antibioA l’initiative du Lien et de la SPILF en partenariat avec les fédérations hospitalières, l’alliance AC2BMR, le réseau CClin-Arlin, et avec le soutien de nombreuses sociétés savantes, il vous est proposé d’engager votre établissement dans la campagne nationale sur le juste usage des antibiotiques. Cette campagne nationale « les antibios juste ce qu’il faut » comprend 2 chartes d’engagement :

  • l’une impliquant l’établissement dans 4 actions
  • l’autre impliquant les médecins prescripteurs d’antibiotiques de votre établissement dans 7 actions.

Les outils nécessaires au déploiement de cette campagne au sein de votre établissement, ainsi qu’un mode d’emploi et un communiqué de presse, sont téléchargeables à l’aide des liens ci-dessous.

« les antibios juste ce qu’il faut » … rejoignez-nous maintenant !!!